Feux Croisés
Lundi 14 Janvier 2013
Dossiers
Jérôme Dittmar

Dossier Quentin Tarantino




Quentin Tarantino sur le tournage de Boulevard de la mort.
Quentin Tarantino sur le tournage de Boulevard de la mort.
Des cinéastes révolutionnaires installant non seulement leur propre système mais bouleversant la manière de voir les films, tous les films, ils ne sont pas si nombreux. Deux ou trois, et Tarantino fait partie du lot. Si son oeuvre prolonge la rupture godardienne, de façon sans doute également décisive pour son époque, elle en reprend aussi le désir insatiable de continuité. Que son cinéma titille les regards soucieux sur la violence en prenant des poses décomplexées, qu'il soit une lutte armée pour les faibles et les opprimés comme on défendrait la série b, qu'il fascine par son babillage et interroge les forces du langage, qu'il joue avec le temps pour nous dire où les films commencent mais jamais où ils terminent, une chose est sûr, il fait parler de lui. Adolescent des seventies et survivant des années 90, Tarantino continue de développer sa trajectoire avec une assurance infaillible. Dictant ce qui est cool, maître d'un cinéma sans ambiguité où tout est amour, peut-être même le pire, ses films ont inventé leur façon d'être et de faire. Histoire(s) sans fin(s) d'un cinéma aussi limpide que génial pour qui venir après est une chance. Cela tombe bien, pour nous aussi.

Dossier réalisé sous la direction de Jérôme Dittmar
avec des textes de
Julien Abadie
Claire Allouche
Chloé Beaumont
Emile Bertherat
Jérôme Dittmar
Anna Marmiesse
Rémy Russotto
Sidy Sakho

Nous mettons aussi à votre disposition une playlist Spotify de deux heures.





A lire également
< >

Lundi 14 Janvier 2013 - 21:50 Quentin Tarantino, cinéaste mondain