Feux Croisés
Samedi 28 Juillet 2012
Dossiers

Adriana La Cerva : she owns the night




Adriana La Cerva : she owns the night


Transformation d'un corps par Terence Winter
Transformation d'un corps par Terence Winter
Terence Winter possède un certain don pour mettre au centre de ses intrigues des personnages a priori superficiels donc inintéressants. Femme belle mais vulgaire, fiancée naïve et dépendante de son fiancé Christopher, Adriana La Cerva n'apparait pas tout de suite comme l'un des personnages essentiels de la série et Winter transformera cette femme légère en personnage clé de la cinquième saison de Les Soprano. Avec Tony Blundetto et Vito Spatafore, Adriana est le seul personnage pour lequel le spectateur éprouve compassion et tristesse lors de son exécution par la Famille.

Pour exprimer la profondeur d'Adriana, on la compare souvent à un personnage shakespearien. Mais elle se rapproche davantage des personnages d'un auteur plus récent, d'un cinéaste américain plus classique que moderne : James Gray. Joshua Shapira dans Little Odessa (1994), Leo Handler dans The Yards (2000), Robert Green dans We own the night (2007), Leonard Kraditor dans Two Lovers (2008) et Adriana La Cerva sont semblables. Comme eux, elle se retrouve dans un dilemme autour de la stabilité, de la famille, de la loi. Mais c'est avec le héros de The Yards interprété par Mark Wahlberg qu'Adriana a le plus en commun : ils ne sont pas innocents (il sort de prison, elle est complice) mais ils ne semblent pourtant pas aussi coupables que leur famille. Parce que The Yards adopte le point de vue de Leo, témoin du trafic familial, et que la quatrième et la cinquième saison de Les Soprano se focalisent sur la vie d'Adriana sous la pression du FBI, Gray et Winter en font des victimes collatérales de la mafia. L'empathie est totale puisqu'ils ne font que subir le banditisme d'où l'infinie tristesse lors de l'assassinat d'Adriana. Contrairement à Winter, Gray ne condamne pas sa victime et la fait témoigner.

Mais la seule grande différence entre les personnages de Gray et celui de Winter, c'est qu'Adriana est une femme. Ses préoccupations ne sont pas les mêmes. A titre d'exemple, lorsqu'elle découvrira la véritable identité de Danielle, Adriana sera davantage choquée par la trahison de son « amie » que par son arrestation par le FBI. Elle n'est pas une femme faible, elle n'est simplement pas méfiante et blasée comme Christopher ou Tony ; ce qui causera sa perte. Elle s'avère même être une fille courageuse car elle choisit moins la loi que le jeu, un jeu dangereux, en vendant sa famille qui n'est qu'une Famille mafieuse pour laquelle seul le business compte. Après avoir découvert le double jeu de Danielle, Adriana prendra sa place et ne sera plus un simple membre de la Famille mais une infiltrée. Le rôle de la femme vulgaire qu'était devenue l'agent du FBI pour s'adapter au monde machiste et grivois de la mafia, Adriana va le poursuivre. Dès lors, nous ne voyons plus la même femme en elle mais plutôt un personnage torturé qui se déguise pour mieux trahir son camp.

La trahison d'Adriana est insupportable pour Christopher. La mafia s'unira alors dans le mensonge pour réussir à assassiner leur objet de fantasme (pour Christopher, Paulie, Tony). Nous avions jusqu'à présent tendance à pardonner la violence des héros de la série face au revers plus sympathique de leur personne mais cette assassinat déterre une réelle haine envers ce milieu mafieux fictif et tous ses personnages. L'épisode Arriverdeci Bella (Long Term Parking, 5.12) et la mort d'Adriana marquent une rupture nette et inédite dans Les Soprano. Une rupture dans le ton mais aussi dans le point de vue des spectateurs vis-à-vis des héros qui se poursuivra jusqu'à la fin de la série. L'éternelle compassion prend fin. Au moment de l'exécution d'Adriana, la volonté du spectateur (la voir s'enfuir) ne rejoint pas la fiction comme elle le ferait dans n'importe quelle autre série. Cette cruauté inédite chez un personnage perçu comme sympathique était déjà présente dans Suspicion (College, 1.05) avec un Tony tuant un traitre de sang-froid. Winter reproduit en fait ce qui l'avait impressionné en tant que spectateur devant Les Soprano, avant qu'il n'en devienne le scénariste. Dans la voiture de Silvio, Adriana rêve donc qu'elle est partie seule avec sa valise. Malgré le danger de la situation, Adriana a essayé de faire confiance à sa Famille. Christopher fait la valise d'Adriana pour prétendre qu'elle l'a quitté pour un autre et se débarrasse de sa valise sous un pont du New Jersey comme s'il jetait le cadavre d'un inconnu alors qu'il s'agit de la femme qu'il aimait. Même pour la femme de sa vie, il sait appliquer ses méthodes de mafieux.

Avec la mort d'Adriana, Tony est, pour la première fois, attristé et touché par la mort d'un être humain. Lorsqu'il visite le bois devant accueillir la future maison de Carmela à la fin d'Arriverdeci Bella Tony s'imagine qu'Adriana est morte dans un endroit aussi paisible et s'émeut comme lors de la mort de la strip-teaseuse Tracee : en ordonnant la mort d'Adriana, c'est un peu comme s'il avait tué sa propre fille.


Chloé Beaumont
Co-créatrice de Feux Croisés. En savoir plus sur cet auteur


A lire également
< >

Mercredi 22 Août 2012 - 05:38 Introduction à Boardwalk Empire

Vendredi 20 Juillet 2012 - 15:22 Compte-rendu de la master class de Terence Winter