Feux Croisés
Vendredi 30 Janvier 2015
Dossiers

Dossier François Truffaut




Il est difficile aujourd’hui de trouver des défenseurs du cinéma de François Truffaut, des gens qui acceptent d’écrire sur un réalisateur dont les films seraient devenus désuets. Si un grand nombre de cinéphiles ont su l’apprécier et ont même commencé leur cinéphilie par ses films, sa filmographie est désormais plus ou moins rejetée ou oubliée. Il n’y aurait plus rien à dire de neuf ou plus rien à dire du tout sur un cinéaste noyé dans un classicisme ou un manque d’audace esthétique. C’est justement parce que Truffaut semble être le premier cinéaste apprécié voire admiré par les rédacteurs de ce dossier qu’il fallait revenir sur ses films.

Commissaire de l’exposition que la Cinémathèque française consacre au cinéaste, Serge Toubiana semblait être la personne idéale pour en parler. L’interroger sur Truffaut fut l’occasion de parler de son prétendu académisme, de ses héritiers, de la biographie co-écrite avec Antoine de Baecque et de Jean-Pierre Léaud. Dans tous les autres textes, il s’agit d’expliquer que Truffaut est un cinéaste qui a marqué, et ce, malgré tous les reproches que l’on peut lui adresser. L’importance de ses films dans la découverte du cinéma est toujours là, comme si la meilleure façon de parler de Truffaut (réalisateur sur lequel les critiques et chercheurs ont beaucoup écrit) était d’évoquer le rapport intime qu’ont encore certains cinéphiles avec son œuvre.
 

Dossier réalisé sous la direction de Chloé Beaumont
avec des textes de
Chloé Beaumont
Rémy Russotto
Sidy Sakho
Oriane Sidre

Nous mettons aussi à votre disposition une playlist Spotify.



Chloé Beaumont
Co-créatrice de Feux Croisés. En savoir plus sur cet auteur


A lire également
< >

Vendredi 30 Janvier 2015 - 19:59 Filmer (pour) la vie